Est-ce ainsi que…

fanfanm11.gifRappelez-vous … ce poème de Louis Aragon, mis en musique par Léo Ferré ; il commençait par ces phrases :

« Tout est affaire de décor
Changer de lit changer de corps
A quoi bon puisque c’est encore
Moi qui moi-même me trahis… »

Et comme toute vie porte en germe celui de la mort, l’ellipse est une évidence certaine« Est-ce ainsi que les Partis Politiques meurent »

Par partis politiques, j’entends, bien évidemment, ceux de gauche !

En effet quel spectacle peut-on bien percevoir après l’élection de l’an I Sarkozien.

La Gauche dite anti-libérale

A part une ou deux déclarations lors des législatives, c’est le black-out total. On peut le comprendre lorsque l’on s’aperçoit que leurs relais dans les partis traditionnels de gauche ne les caressent plus dans le sens du poil, si ce n’est les trahissent, en local, en s’accoquinant osmotiquement avec ceux contre qui ils s’élevaient farouchement, les sociaux traîtres disaient-ils.

La Gauche dite communiste.

Son destructeur affaiblissement et son irréfragable propension à refuser tout examen de son inexorable effondrement depuis plus de vingt ans, en France, sauf celui de tenter d’amadouer la « nouvelle ex » majorité présidentielle, pour qu’elle daigne apporter « la » modification au Règlement de l’Assemblée Nationale, celle d’abaisser le nombre minimal de députés permettant de constituer un groupe parlementaire, le chiffre 15 lui paraissant idéal, et ainsi pouvoir se passer des députés verts et autres « non-inscrits » de gauche…. Ces deux élements ajoutés au « savoir -faire » de la majorité godillots qui n’a jamais rechignée, par quelques gestes amicaux, à sauver quelques personnalités du PCF, souvenez-vous la grâce de « mimile » Gremetz par un nommé J. Chirac à la veille des législatives de 2002, et lui permettre, ainsi, de lever l’inéligibilité qui le frappait.

Ou pire encore, au travers d’un nécessaire transformation de la gauche regarder avec les yeux de Chimène « l’expérience italienne » initiée, dès 1978, par le très « marxiste » Enrico Berlinguer, le fameux « compromis historique » alliance du PCI et de la DC (Démocratie Chrétienne). Aujourd’hui, les DS (Démocrates Sociaux) de Massimo d’Alema, dernier et mortifère secrétaire du Parti Communiste Italien, ressortent le projet de la naphtaline : en octobre prochain, les « socialistes » de DS et la nébuleuse démocrate-chrétienne et libérale de la Marguerite se fondront en un parti unique qui s’appellera – comme son modèle états-unien – le Parti démocrate (PD).

La Gauche Socialiste

Qu’est mon vieux compère devenu ? Te souviens-tu comment cette aventure est née, le coup de tonnerre contre le Vieux Soldat, un monument celui-là, son trébuchement, les longues soirées passées à expliquer, convaincre que la voie n’était pas la troisième voie, à l’époque le seul MoDem connu était l’Inter Urbain, nous parlions plutôt du Centre, informe, insipide, inodore mais prêt à toutes les compromissions avec les Godillots, pourvu que l’odeur en  fût des plus alléchante. Nous avions fini par faire entendre raison aux plus réticents. Et de campagnes en batailles, ponctuées de périodes de doute, d’Epinay à la montée vers le Panthéon, au coté du peuple de France, que n’avions-nous entendu, avant, sur notre supposé archaïsme, la nécessaire évolution du Socialisme…

Et maintenant les jeunes lions attisés par les premiers émois de leurs jeunes vies politique…enfin si l’on tait que pour certains leur première motion date de 15 ans (Congrès de Liévin), s’en vont partout clamer leur ode à une rénovation « exigeante et sincère », en même temps que leur émouvant soutien au vieil éléphant solitaire succombant aux charmes et aux ors de la Nouvelle République Sarkozienne, à moins qu’il ne recherche le fameux chemin qui le mènera vers son Wallalah.

D’autres, un peu plus anciens, font mine de laisser leur place à leurs « jeunes pousses », façon déguisée de tenter de se glisser dans la mouvance d’une prétendue ouverture, d’obtenir ainsi une éventuelle externalisation de leur action politique, espérant être adoubés par le nouveau locataire d’on ne sait s’il est toujours dans ce lieu de pouvoir qu’est « le Château », ou à « La Lanterne ». S’il me permettait un humble avis, je lui conseillerais le premier, la seconde ayant des relents funestes de « tricoteuses » n’ayant aucun attrait ni respect pour le caractère Royal de certaines têtes.

Certaine, ne sachant comment rebondir après leur paisible visite Magdalénienne, cherche la voie leur permettant de persévérer, un p’tit coup de téléphone (décidément elle aime çà,  les ondes « néfastes » des O.T.M) à une consoeur insultée, peut être un vote pour la chanson qui animera la pré campagne d’Hillary Clinton (quel coup de pub, çà coco, surtout qu’elle pourra toujours clamer, juré, craché, que sa démocrate participation est all right avec l’air choisi… surtout si c’est Zacharie Richard, vous savez le chanteur des bayous… . La région Poitou Charente n’étant pas elle aussi un bayou), prend date pour le 25 août, maniére de participer à la refondation…celle de la Nouvelle Orléans.

Allons sachons garder confiance dans l’avenir et « Laissons le bon temps rrrrouler , criss de criss »

PS voir une savoureuse interview imaginaire

 


Autres articles

Répondre

Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Algérie-Politique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sarkophage
| Stop à Didier Migaud
| LE PROGRES SOLIDAIRE